Comment le Canada se protège-t-il contre l'inflation?

Retour au blog

Comment le Canada se protège-t-il contre l'inflation?

En résumé

  • L'inflation au Canada est une mesure utilisée pour déterminer le succès de la politique monétaire canadienne.

  • Le taux d'inflation a atteint 4,1 % en août dernier, enregistrant ainsi le taux d'inflation le plus élevé depuis 2003.

  • Actuellement, l'inflation au Canada est plus élevée que la normale.

  • En 2021, les principaux domaines touchés par l'inflation étaient les coûts de l'énergie comme l'essence et le carburant, l'alimentation et l'accession à la propriété.

  • Le Canada a pris certaines mesures pour couvrir les effets de l'inflation et protéger ses citoyens.

  • La Banque du Canada et le gouvernement du Canada ont fixé un taux cible d’inflation de 2 %.

Lecture de 9 minutes

April Ann Quiñones
#inflation#Canada#taux#Banque du Canada

Bien que l'inflation au Canada reste plus faible que dans la plupart des pays, les investisseurs, les consommateurs et les travailleurs peuvent tout de même en ressentir les effets. Dans cet article, nous examinerons l'inflation au Canada et les mesures prises pour protéger les résidents contre ses effets.

Lien d'inscription à KOHO

Qu'est-ce que l'inflation?

L'inflation est un indicateur utile que la plupart des investisseurs et des économistes utilisent pour mesurer l'évolution des prix des biens et des services dans le temps. Elle permet de mesurer le produit intérieur brut (PIB), le taux de chômage et la santé économique globale.

La Banque du Canada utilise l'inflation pour surveiller différents éléments qui influent sur l'économie, notamment le chômage. Sa politique monétaire permet de faire face aux changements de prix à long terme. L'indice des prix à la consommation, un indicateur de l'inflation, a augmenté jusqu'à 3,4 % en 2021, le taux d'inflation le plus élevé enregistré au pays depuis 1991.

Au Canada, les taux d'inflation anormaux sont causés par divers facteurs. L'une des causes est la perturbation de la chaîne d'approvisionnement mondiale pendant la pandémie. En raison de la pandémie, la plupart des entreprises ont cessé de produire des biens et des services comme avant en raison de pénuries de matières premières et de main-d'œuvre, ce qui a perturbé la chaîne d'approvisionnement.

En outre, la stratégie zéro COVID-19 en Chine a considérablement affecté la production de la plupart des produits manufacturés. Cela a entraîné des retards d'expédition dans la plupart des ports.

L'autre grande cause de l'inflation au Canada est l'augmentation de la demande de biens qui étaient auparavant indisponibles pendant la pandémie. Avec l'augmentation de ces biens, on s'attend à un taux d'inflation élevé. De plus, la sécheresse généralisée qui a touché le pays a eu des répercussions sur l'approvisionnement alimentaire, ce qui a contribué à une augmentation de l'inflation.

L'inflation transitoire au Canada

Pour mieux comprendre l'inflation canadienne actuelle et déterminer si elle est élevée ou faible, nous devons l'examiner dans une perspective historique. C'est essentiel car les taux d'inflation au Canada ont varié au fil des ans.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, le conseil d'administration du gouvernement contrôlait les salaires et les prix des biens de consommation. Et, la plupart des économies étaient placées dans des obligations de guerre. Cela a entraîné une hausse massive de l'inflation, qui a atteint 18 %.

En 1950, une politique monétaire a été mise en place, entraînant une baisse drastique des taux d'inflation, avec des minimums de 0 % et des maximums de 4 %. Entre 1955 et 1970, l'inflation a été considérée comme maîtrisée, oscillant entre 0 et 5 %, avec une moyenne de 2,5 %.

C'est au cours de cette période que le Canada a connu une croissance économique puisque l'inflation était contenue par la politique monétaire canadienne. Entre 1959 et 1961, la politique monétaire canadienne a été remplacée par l'affaire Coyne. Cette affaire découle d'un différend entre le gouverneur de la Banque du Canada de l'époque, James Coyne, et le gouvernement Diefenbaker.

Le différend portait sur la politique monétaire et économique, Coyne estimant que l'idée du gouvernement de mener des politiques expansionnistes n'était pas viable. Il plaide plutôt pour une monnaie saine, malgré le taux de chômage élevé.

La question a été portée devant la Chambre des communes, qui a voté en faveur du gouvernement Diefenbaker. Toutefois, la politique n'a pas été adoptée parce que le Sénat l'a rejetée.Entre 1970 et 1990, le Canada a connu des niveaux d'inflation extrêmement élevés.

Les niveaux d'inflation ont augmenté en 1971 lorsque les États-Unis ont supprimé la possibilité de convertir les dollars américains en or. Cela leur permet de gonfler leur masse monétaire sans aucune restriction.

Par conséquent, il est devenu difficile pour le Canada de maintenir le taux de change fixe avec les États-Unis, ce qui a entraîné des niveaux d'inflation extrêmement élevés. Ces niveaux ont continué à augmenter pour atteindre 12 % en 1975 lorsque l'embargo pétrolier arabe a fait augmenter les prix du pétrole. Le taux d'inflation a continué d'augmenter pour atteindre 12,8 % en 1981, puis a chuté à 4 % en 1984. Le taux d'inflation est ensuite remonté à 5 % en 1991.

L’inflation actuelle au Canada

Historiquement parlant, on ne peut pas parler d'inflation élevée au Canada. Aujourd'hui, les résidents canadiens paient des prix plus élevés pour les aliments, les voitures d'occasion et l'essence, étant donné que la chaîne d'approvisionnement a été touchée par la pandémie. Lorsqu'il y a une hausse de l'inflation, les consommateurs sont obligés de puiser davantage dans leur portefeuille pour acheter des biens et des services.

Pour cette raison, la Banque du Canada s'efforce continuellement de faire en sorte que l'inflation au Canada soit stable et prévisible. Malheureusement, la pandémie mondiale a rendu l'inflation instable et imprévisible.

Selon Statistique Canada, les prix des biens et services ont augmenté, atteignant jusqu'à 4,1 % en août 2021. À mesure que le pays se remet de la pandémie et que les restrictions sur les voyages s'assouplissent, la demande de biens et de services augmente. Par conséquent, les prix des biens et services ont également augmenté.

Pourquoi la stabilisation des taux d'inflation est cruciale

Il est indéniable qu'une inflation élevée peut être dommageable pour une économie. Avec cet impact économique, les particuliers comme les entreprises trouvent qu'il est coûteux d'acheter et de produire des biens.

L'autre inconvénient de l'inflation est l'incertitude qui l'accompagne. L'inflation entraîne une incertitude quant aux prix des biens, ce qui augmente le coût de la vie. En effet, elle affecte le fonctionnement normal du système de fixation des prix, qui est généralement déterminé par la demande de biens et de services.

Lorsqu'une économie de marché connaît une inflation, il devient difficile pour les marchés de transmettre des informations utiles qui guident l'allocation des ressources dans une économie. Par conséquent, un monde d'inflation devient très difficile à comprendre et à prendre des décisions.

Il est impératif de stabiliser l'inflation, surtout pour les personnes dont le ménage est très endetté. Une hausse de l'inflation augmente le prix des biens et des services, ce qui diminue le pouvoir d'achat du consommateur. Lorsque cela se produit, il ne reste plus grand-chose pour rembourser les dettes.

De même, lorsque l'inflation est élevée, les taux d'intérêt augmentent également. Une hausse des taux d'intérêt signifie qu'un plus grand nombre de propriétaires canadiens devront consacrer plus d'argent au remboursement de leur dette et qu'il leur restera moins d'argent pour les nécessités de la vie.

Comment le Canada modère-t-il l'inflation?

Il existe plusieurs façons de modérer et de contrôler l'inflation au Canada. En voici quelques-unes :

Ciblage de l'inflation

Pendant plus de 25 ans, le taux d'inflation au Canada est resté constant. Cela s'est produit après que la Banque du Canada et le gouvernement du Canada aient convenu de fixer un taux d'inflation cible de 2 % en 1991 pour assurer la stabilité des prix.

Cet objectif guide la banque dans ses décisions concernant le taux d'intérêt approprié pour assurer un environnement de prix stable. L'objectif de maîtrise de l'inflation est revu tous les cinq ans.

Pour assurer la cohérence avec la cible d'inflation, la Banque du Canada a dû mettre en place plusieurs mesures. Il s'agit notamment d'augmenter le taux directeur, ce qui conduit ensuite les banques canadiennes à augmenter leurs taux d'intérêt sur les prêts et les hypothèques.

Cette situation décourage à son tour les Canadiens de dépenser et d'emprunter. Comme cela fait baisser la demande de biens et de services, la plupart des entreprises sont obligées de réduire leurs prix pour encourager les clients à faire des achats. Lorsque cela se produit, l'inflation diminue, et les Canadiens n'ont plus à sentir un pincement dans leur porte-monnaie.

Lorsque la pandémie de COVID-19 a frappé, il y a eu un changement dramatique dans le taux d'inflation. L'économie a été fortement touchée par les pénuries d'énergie et de matières premières, ainsi que par le niveau élevé des dépenses publiques.

L'assouplissement des restrictions liées à la pandémie a entraîné de faibles pressions inflationnistes au Canada. Selon les responsables politiques, les prix des biens et des services ne sont pas aussi élevés qu'au moment de la pandémie. En outre, la Banque du Canada continue de maintenir des taux d'intérêt bas pour faciliter la reprise économique du pays.

Principaux soutiens indexés sur l'inflation

Pour éviter que la pauvreté ne s'aggrave, le gouvernement canadien a indexé certains de ses programmes de soutien sur l'inflation. Grâce à cette mesure, la plupart des ménages à faible revenu peuvent se permettre non seulement de satisfaire leurs besoins de base, mais aussi d'acheter une voiture ou une maison.

Le gouvernement du Canada a indexé la plupart de ses programmes de soutien, notamment la Prestation canadienne pour enfants, la Sécurité de vieillesse, le Régime de pensions du Canada et l'assurance-emploi, ainsi que le Supplément de revenu garanti. Les soutiens provinciaux et territoriaux aident à protéger les familles avec enfants, les personnes âgées et les remboursements de taxe de vente.

La plupart des provinces canadiennes offrent des aides supplémentaires pour les maisons à faible revenu, qui sont généralement indexées. Par exemple, le Québec offre les cinq principaux programmes d'aide aux citoyens à faible revenu, qui sont tous indexés.

En rendant ces programmes canadiens universels, de nombreuses maisons à faible revenu seront protégées contre les effets de l'inflation.

En revanche, la plupart des programmes d'aide sociale ne sont pas indexés à l'inflation. De plus, les principales catégories de soutien dans des provinces comme le Nunavut, l'Alberta et les Territoires du Nord-Ouest ne sont pas indexées.

Salaires minimums pour chaque province

L'autre façon dont le Canada protège ses citoyens contre l'inflation est le salaire minimum. Comme le gouvernement fédéral, chaque province du pays a un salaire minimum pour aider à protéger les personnes à faible revenu. Pour ce faire, le salaire minimum est indexé sur l'inflation.

Autrement, la plupart des ménages à faible revenu sont laissés vulnérables en raison de l'inflation élevée. Des provinces comme le Québec ont indexé cinq des principales catégories de soutien, offrant ainsi la plus grande protection aux personnes vulnérables contre une forte inflation. Cependant, toutes les provinces n'offrent pas une protection contre l'inflation aux personnes à faible revenu.

Émission d'obligations indexées sur l'inflation

Les obligations indexées sur l'inflation peuvent contribuer à protéger vos investissements contre une hausse de l'inflation. Contrairement aux obligations traditionnelles, elles permettent de couvrir votre pouvoir d'achat en cas de hausse des prix.

Ces obligations appartiennent à une classe d'actifs différente de celle des obligations traditionnelles et des actions, car leur rendement n'est pas comparable à celui des autres actifs à revenu fixe. En outre, les rendements des obligations indexés sur l’inflation sont liés à l'indice des prix à la consommation, ce qui contribue à protéger votre investissement contre l'inflation.

Par conséquent, les obligations indexées sur l'inflation peuvent devenir utiles lorsque vous souhaitez atténuer la vitalité et promouvoir la diversification. Au Canada, les obligations indexées sur l'inflation sont émises par la banque centrale sous forme d'obligations à rendement réel. Les obligations à rendement réel du Canada offrent une couverture contre l'inflation et favorisent la diversification et l'équilibre du portefeuille.

Le seul problème est que les obligations à rendement réel pourraient être plus volatiles car leur durée jusqu'à l'échéance est plus longue. Des périodes d'échéance plus longues conduisent généralement à une augmentation des taux d'intérêt, ce qui entraîne une plus grande volatilité. L'autre problème est qu'ils n'offrent pas de protection contre l'inflation. Cela signifie qu'une augmentation de la déflation pourrait entraîner une perte de capital à l'échéance.

Lien d'inscription à KOHO

Impression de l'argent

Mark Carney, le gouverneur de la Banque du Canada, a établi une politique monétaire visant à maintenir les taux d'intérêt à un bas niveau. M. Carney imprime de l'argent pour acheter des bons du Trésor. Cela permet de maintenir les taux d'intérêt à court terme à un bas niveau.

Le problème est que cela peut conduire à un excès de monnaie, que la banque centrale peut être incapable de gérer. Dans les années 1970, les économistes pensaient que l'inflation était le résultat d'un excès de monnaie dans l'économie. Par conséquent, le gouvernement a adopté l'approche du monétarisme pour limiter la masse monétaire afin qu'elle corresponde à la croissance économique.

Incitation des citoyens à investir dans des actions contribuant à l'inflation

Il s'agit d'une autre mesure qui peut être prise pour protéger les investisseurs contre l'inflation. Les sociétés comme les entreprises du secteur de l'énergie se portent bien dans un environnement d'inflation élevée, car le pétrole est un facteur important de l'inflation. Par conséquent, ces entreprises peuvent être encouragées à investir dans des actions énergétiques pour atteindre le seuil de rentabilité.

Un long chemin à parcourir

En relevant les taux et en assurant des conditions financières plus strictes, la Banque du Canada peut contribuer à stabiliser et à réduire les niveaux d'inflation. Toutefois, cette réponse peut ne pas avoir d'incidence sur d'autres éléments comme la réduction des prix de l'essence. Cela s'explique par le fait que la politique monétaire canadienne aide à faire face aux changements de prix à long terme, mais peut ne pas être utile pour améliorer les principales causes de l'inflation au Canada aujourd'hui.

Comme les dépenses de consommation augmentent après la récession COVID-19, les prix des biens sont susceptibles d'augmenter. En comprenant les effets de l'inflation et les mesures prises pour s'en prémunir, vous serez mieux à même de prendre des décisions en matière de dépenses, d'investissement et de planification de la retraite.


Articles récents

Ai-je besoin d'une assurance locataire au Canada?

Comment survivre à une récession : guide pour tirer le meilleur parti de votre argent pendant une période difficile

Maintenir un bon pointage de crédit pendant un ralentissement économique

Combien de temps durent les récessions économiques?

Guide cadeaux : l’amateur de technologie

Guide cadeaux : la mode, toujours la mode

Articles connexes

Ai-je besoin d'une assurance locataire au Canada?

7 mins

Gaby Pilson

Vous essayez de décider si vous avez besoin d'une assurance locataire au Canada? Voici tout ce que vous devez savoir avant d'acheter une police.

Ai-je besoin d'une assurance locataire au Canada?

7 mins

Gaby Pilson

Vous essayez de décider si vous avez besoin d'une assurance locataire au Canada? Voici tout ce que vous devez savoir avant d'acheter une police.

#assurance

#assurance locataire

logo.koho

Entreprise

À proposLes affiliésCarrièresCultureApprendreLes partenairesStatut

Ouvrir une session

La carte prépayée MastercardMD KOHO est émise par KOHO Financial Inc. en vertu d'une licence accordée par Mastercard International Incorporated. Mastercard et le concept des cercles sont des marques de commerce déposées de Mastercard International Incorporated.

En utilisant ce site Web, vous acceptez nos Conditions générales. Suivez ces liens pour en savoir plus sur notre Politique de confidentialité, Politique en matière d’accessibilité et notre Plan d'accessibilité pluriannuel. © 2022 KOHO Financial Inc.