Qu'est-ce que l'économie?

Retour au blog

Qu'est-ce que l'économie?

En résumé

  • L'économie concerne la production, la consommation et le commerce des biens dans un pays. Elle est affectée par chacune de vos décisions, même celle d'acheter votre café du matin.

  • À son tour, l'économie vous affecte également, par les taux d'intérêt, l'emploi et les politiques gouvernementales.

  • Quatre grandes industries alimentent l'économie canadienne : l'immobilier, le pétrole, le gaz et l'énergie, la fabrication et le tourisme.

  • En raison de la COVID-19, l'avenir de l'économie canadienne reste incertain. Mais il y a des signaux positifs à observer, comme la croissance des secteurs de la technologie et des énergies renouvelables.

Lecture de 11 minutes

Barry Choi
#économie#gouvernement#récession#industrie

Même si vous ne vous intéressez pas à l'actualité économique, il est peu probable que vous soyez passé à côté de certains des gros titres de l'année dernière. La pandémie de COVID-19 a entraîné la fermeture définitive de nombreuses petites entreprises, le prix des logements a augmenté et le secteur du tourisme a perdu des dizaines de milliers d'emplois. Ces nouvelles ont une incidence directe sur l'économie du Canada, mais qu'est-ce que cela signifie pour vous en particulier? De toute façon, qu'est-ce que l'économie?

En termes simples, l'économie est tout ce qui est lié à la production, à la consommation et au commerce des biens dans un pays. La politique gouvernementale, le marché du travail et même les décisions individuelles que vous prenez ont tous une incidence sur l'économie.

Vous ne penseriez pas que quelque chose d'aussi simple que de décider de mettre l'accent sur l'épargne au lieu d'acheter un café ait une grande importance, mais c'est le cas dans le grand schéma des choses. Le fonctionnement de l'économie peut être très intéressant et il n'est pas nécessaire d'être diplômé en sciences économiques pour le comprendre.

L'économie me concerne-t-elle?

Même si vous ne prêtez pas attention à l'économie à grande échelle, elle fonctionne autour de vous tous les jours. Par exemple, lorsque la Banque du Canada abaisse les taux d'intérêt, elle essaie d'encourager les gens à dépenser. Lorsqu'elle veut ralentir l'inflation, elle augmente les taux d'intérêt, ce qui encourage les gens à épargner.

Maintenant, pensez à votre travail pendant une seconde. Vous êtes payé pour effectuer des tâches et ce que vous faites de cet argent ne dépend que de vous. Supposons que vous décidiez de le dépenser pour un bon repas. Dans ce cas, vous aideriez le personnel du restaurant et les agriculteurs qui ont produit les aliments puisque l'entreprise doit acheter des ingrédients.

La confiance des consommateurs, qui correspond à votre sentiment général vis-à-vis de l'économie, est souvent un indicateur économique. Lorsque vous avez confiance en votre emploi et en l'état de l'économie, vous êtes susceptible de dépenser. En revanche, si vous vous inquiétez de l'évolution de la situation, vous commencerez généralement à épargner et à dépenser moins. La façon dont vous, votre famille et votre communauté vous sentez a un effet direct sur l'économie.

La politique gouvernementale est également l'un des facteurs les plus importants qui affectent l'économie. Si le gouvernement choisit d'investir dans des secteurs spécifiques, cela peut créer des emplois. Même l'octroi d'incitatifs fiscaux aux entreprises a une incidence considérable sur l'économie, car cela peut créer des emplois dans certaines villes.

« En termes simples, l'économie est tout ce qui est lié à la production, à la consommation et au commerce des biens dans un pays. »

Comment fonctionne l'économie canadienne?

Le Canada a une économie forte avec une variété de secteurs générant de l'argent pour le pays. Le produit intérieur brut (PIB) du Canada était d'un peu plus de 1,73 trillion de dollars américains en 2019, ce qui le classait parmi les dix premières économies du monde.

Revenons en arrière une seconde. Qu'est-ce que le PIB? C'est la valeur de tous les biens et services produits dans un pays, généralement mesurée sur une année. Si le PIB d'un pays augmente, l'économie est en croissance. En revanche, s'il commence à baisser, l'économie du pays peut se rétracter. Il s'agit essentiellement d'un moyen rapide de voir comment l'économie d'un pays se porte.

Même si l'économie du Canada est diversifiée, quatre grandes industries alimentent les revenus du pays.

Immobilier

Les prix des logements au Canada ont augmenté considérablement au cours des deux dernières décennies en raison de la demande immobilière. Des maisons et des condos ont été construits dans tout le pays et il semble que les constructeurs ne peuvent pas construire des maisons assez rapidement. Bien que cette situation soit excellente pour l'économie, on craint que la hausse des coûts ne rende le logement inabordable pour de nombreuses personnes.

Pétrole, gaz et énergie

L'industrie pétrolière et gazière a connu une croissance massive au cours des 50 dernières années, mais lorsque le prix du pétrole a chuté en 2014, le pays a été contraint de se diversifier. De nombreuses personnes au Canada ne réalisent pas que le pays possède le troisième plus grand champ de pétrole au monde. L'Alberta abrite une grande partie de ce pétrole, si bien que l'économie locale dépend fortement de ce secteur.

Une personne en Ontario peut ne pas se soucier de l'annulation d'un contrat d'oléoduc, mais pour de nombreuses personnes en Alberta, cela pourrait être leur gagne-pain. Il convient également de noter que les gouvernements provincial et fédéral tiennent compte des redevances des producteurs de pétrole dans le cadre de leur budget. Lorsque le prix du pétrole chute, cela peut avoir des répercussions importantes sur le plan économique du gouvernement.

Les sources d'énergie traditionnelles telles que le charbon, l'uranium et d'autres gisements de minéraux se trouvent dans tout le pays et sont exportées. Bien que cela soit bon pour notre économie, le gouvernement s'est tourné vers des sources d'énergie plus durables comme l'hydroélectricité. Cette énergie peut être exportée chez nos voisins du Sud, ce qui contribue à stimuler l'économie canadienne.

Lien d'inscription à KOHO

Fabrication

L'industrie manufacturière contribue au PIB du Canada. Bombardier, qui produit des avions, des trains et des autobus au Québec, est une marque reconnue dans le monde entier. Le Canada fabrique également de nombreux véhicules pour Chrysler, General Motors et Ford, qui sont ensuite exportés dans le reste du monde.

Comme vous pouvez l'imaginer, le bois d'œuvre est également une exportation populaire puisque nous possédons de vastes forêts. Le bœuf et les fruits de mer canadiens sont également très demandés car on les retrouve sur les menus du monde entier.

Tourisme

Ironiquement, de nombreuses personnes au Canada n'ont jamais visité de province en dehors de celle où elles vivent et pourtant le tourisme est une industrie majeure. Des gens de partout dans le monde viennent au Canada chaque année pour voir nos villes et explorer notre nature. L'argent qu'ils dépensent dans les hôtels, les attractions, la nourriture et les magasins contribue à l'économie canadienne.

Malgré sa position économique solide dans le monde, le Canada dépend encore largement des ressources naturelles. Pour que le pays se développe économiquement, il devra continuer à se diversifier. Cela dit, bâtir des industries différentes ne se fait pas du jour au lendemain. Il faut généralement du temps et des investissements importants. Il s'agit d'un équilibre délicat pour notre gouvernement, car les personnes vivant ici ont exercé des pressions ces dernières années pour qu'il fasse preuve de responsabilité financière. En d'autres termes, les gens en ont assez de voir le gouvernement gaspiller de l'argent alors qu'ils sont peut-être en train de se débattre avec leurs propres factures mensuelles.

« Malgré sa position économique solide dans le monde, le Canada dépend encore largement des ressources naturelles. »

Comment fonctionne le cycle économique?

Il est intéressant de noter que le cycle économique (parfois indiqué comme le cycle des affaires) est très facile à reconnaître en évaluant les données actuelles et passées. Les quatre étapes sont les suivantes :

Contraction / Récession complète

En raison de la pandémie de COVID-19, le Canada est sans doute dans la phase de contraction du cycle économique. Nous avons vu notre PIB chuter pendant deux trimestres consécutifs, ce qui est la définition d'une récession. Les taux d'intérêt ont chuté et les attentes des consommateurs sont relativement faibles. La hausse du chômage et la stagnation des prix sont également une préoccupation majeure pour les gens ordinaires.

Creux / Début de reprise

Lorsque les pays sont en récession, ils veulent atteindre le creux de la vague le plus rapidement possible. C'est à ce moment-là que vous entendrez parler de dépenses publiques. C'est leur façon d'essayer de stimuler l'économie. Bien que les incitatifs puissent aider, une reprise ne se produit que si la confiance des consommateurs augmente et qu'ils recommencent à dépenser. Lorsque les gens recommenceront à acheter, les fabricants augmenteront leur production.

Expansion / Reprise tardive

La reprise précoce mène à la reprise tardive, lorsque l'économie commence vraiment à se redresser. De nombreux consommateurs ont revu leurs attentes à la baisse, mais ils continuent à dépenser. À ce moment-là, les taux d'intérêt commencent à augmenter et la production industrielle se stabilise généralement.

Pic / Début de récession

Lorsque la croissance atteint son taux maximal, elle atteint son apogée. Malheureusement, à partir de là, les choses ne peuvent que baisser, ce qui conduit à un début de récession. Les attentes des consommateurs recommencent à baisser et les taux d'intérêt peuvent atteindre les niveaux les plus élevés que les gens aient connus depuis longtemps.

Il est facile de voir comment ces quatre étapes se sont déroulées au fil des années si l'on se réfère à l'histoire. Cependant, il est presque impossible de savoir quand les choses vont changer, car nous les vivons en temps réel.

Le PIB du Canada avait connu une croissance d'une année à l'autre pendant longtemps, mais la pandémie a mis les choses sur une trajectoire descendante. Il est difficile de dire quand l’économie commencera sa reprise, mais le gouvernement tentera d'utiliser des politiques pour améliorer la situation.

Comment l'économie du Canada dépend-elle des États-Unis?

Cela peut vous surprendre ou non, mais 65 % de la croissance économique du Canada dépend du commerce. Les États-Unis étant le voisin direct du Canada, ils sont le premier partenaire commercial du pays. Bien qu'il soit bon pour l'économie d'avoir de nombreux échanges commerciaux, il peut être délicat de compter autant sur eux pour alimenter l'économie. Cela peut s'avérer particulièrement difficile à certains moments, car le Canada danse essentiellement avec un seul partenaire.

Par conséquent, le gouvernement canadien doit maintenir une relation saine avec nos voisins du sud. Les décisions de nos responsables politiques pourraient susciter la colère de leurs homologues américains, entraînant des modifications des accords de commerce ou la mise en place de nouvelles taxes. Il convient également de noter que les nouveaux responsables de part et d'autre de la frontière peuvent avoir des visions différentes pour le pays, ce qui pourrait avoir une incidence sur la politique commerciale.

Le Canada importe également de nombreux produits des États-Unis, comme des aliments, des appareils électroniques, des véhicules, des produits chimiques, etc. On ne peut vraiment pas parler de l'économie du Canada sans tenir compte des États-Unis, car les deux pays sont si étroitement liés. Il est dans l'intérêt économique des deux pays de maintenir une relation qui encourage un dialogue ouvert.

Lien d'inscription à KOHO

Comment la politique monétaire affecte-t-elle l'économie?

Les taux d'intérêt contrôlés par la Banque du Canada (BdC) sont l'un des facteurs les plus importants qui influent sur l'économie. L'objectif principal de la BdC est de maintenir l'inflation à un niveau bas et stable. Pour garder les choses sous contrôle, elle peut augmenter ou diminuer les taux d'intérêt.

Si l'inflation est maîtrisée et que les taux d'intérêt sont stables, les gens seront plus enclins à dépenser, car ils auront davantage confiance en eux. Les entreprises pourraient même embaucher davantage de personnes, car leurs perspectives sur l'économie pourraient être positives.

En général, la BdC aime maintenir l'inflation autour de deux pour cent. Cette cible a été introduite pour la première fois en 1991 par le gouvernement fédéral et la BdC. Le chiffre est revu tous les cinq ans pour s'assurer qu'il s'agit toujours d'une prévision raisonnable de l'inflation. Dans l'ensemble, le gouvernement et la BdC veulent des prix stables pour tous les gens au pays

Un terme dont vous avez peut-être entendu parler est le taux de financement à un jour, qui est le taux d'intérêt directeur fixé par la Banque du Canada. Il s'agit d'une référence utilisée pour les prêts entre institutions financières. C'est en fonction de ce taux que les prêteurs fixent les taux d'intérêt pour les prêts à la consommation. Si la Banque du Canada abaisse les taux d'intérêt, les consommateurs pourront emprunter de l'argent à moindre coût. À l'inverse, si les taux d'intérêt augmentent, votre coût d'emprunt augmente. Cela dit, il est beaucoup plus intéressant d'épargner son argent lorsque les taux d'intérêt sont élevés.

La politique monétaire ne semble peut-être pas très intéressante, mais elle a un effet direct sur nous. Lorsque les taux d'intérêt sont bas, il est moins coûteux d'emprunter de l'argent. C'est pratique si vous cherchez à acheter une maison ou une voiture, car vos paiements mensuels seront faibles. Cela dit, comme le coût de l'emprunt est moins élevé, beaucoup de gens ont tendance à contracter des prêts plus importants. Cela pourrait poser problème à l'avenir si les taux d'intérêt augmentent et que vous devez renouveler votre prêt. Si vous êtes déjà au maximum de vos capacités financières, toute augmentation de vos factures mensuelles pourrait être désastreuse.

Quel rôle les impôts jouent-ils dans l'économie?

Les impôts que vous payez sont une autre façon de contribuer à l'économie. Bien que de nombreuses personnes aiment se plaindre du montant des impôts qu'ils paient, ce que nous payons et ce que nous obtenons en retour est plutôt raisonnable par rapport à d'autres parties du monde. Les recettes fiscales représentent environ 32 % du PIB du Canada et aident à payer des choses comme :

  • soins de santé;

  • bibliothèques;

  • assurance emploi;

  • routes;

  • sécurité de la vieillesse;

  • écoles.

Le montant de l'impôt que vous payez dépend de votre revenu et de votre lieu de résidence. En vertu du système canadien d'impôt marginal, vous paierez plus d'impôts à mesure que vous accumulerez des revenus. Pour être clair, les impôts plus élevés ne s'appliquent qu'aux tranches d'imposition supérieures dans lesquelles vous vous trouvez. Vous ne pouvez jamais obtenir moins en travaillant plus.

Les tranches d'imposition sont fixées aux niveaux fédéral et provincial, mais il existe de nombreuses façons de réduire votre revenu imposable, par exemple en cotisant à un régime enregistré d'épargne-retraite ou en faisant un don à un organisme de bienfaisance. Pour la plupart des gens, l'impôt est prélevé à la source (directement sur votre chèque de paie), mais les personnes travaillant à leur compte devront mettre de côté une partie de leur revenu pour régler leur facture d'impôt éventuelle.

« Lorsque les taux d'intérêt sont bas, il est moins coûteux d'emprunter de l'argent. C'est pratique si vous cherchez à acheter une maison ou une voiture, car vos paiements mensuels seront faibles. »

À quoi ressemblera l'économie canadienne demain?

La situation sera difficile à court terme, jusqu'à ce que le vaccin contre la COVID-19 soit largement distribué dans le monde. Même dans ce cas, il faudra des années avant que les secteurs du tourisme et des services ne reprennent, car il faudra un certain temps avant que les gens soient prêts à voyager à nouveau. D'autres industries, qui ont mieux survécu aux confinements, peuvent encore hésiter à se développer jusqu'à ce qu'il soit clair que la confiance des consommateurs est revenue.

Cela dit, il y a des signaux positifs à prendre en compte. La demande de médecins, d'infirmières et de personnes travaillant dans le soutien à la personne incitera probablement les gens aux études à faire carrière dans le secteur des soins de santé. L'immobilier continue d'être populaire dans tout le pays, surtout en Ontario et en Colombie-Britannique, ce qui entraînera une augmentation des emplois dans le secteur de la construction. Les énergies renouvelables font également partie de l'avenir du Canada, qui se détourne du pétrole et du gaz. Le secteur technologique du pays a également continué à se développer et est en train de devenir un acteur majeur au niveau mondial.

Pour les consommateurs, la bonne nouvelle est que la Banque du Canada a déjà signalé qu'elle maintiendra des taux d'intérêt bas pendant quelques années. Cela permettra à l'économie de lentement entamer sa reprise.

Certes, les entreprises ne sont peut-être pas prêtes à se remettre en marche, mais le gouvernement a fait quelques annonces pour aider à relancer les choses, comme les 19 milliards de dollars pour aider les provinces et les territoires à relancer leur économie en toute sécurité et la promesse de 15 milliards de dollars pour le transport en commun.

On ne peut nier que les programmes gouvernementaux, dont la PCU/PCRE, ont aidé les particuliers et l'économie, mais il faut aussi penser aux coûts à long terme. En 2019, le Canada enregistrait déjà le plus grand déficit en sept années. Pouvez-vous imaginer à quoi ressembleront les choses une fois que tous les coûts associés à la COVID-19 seront pris en compte? Éventuellement, le budget devra être équilibré, ce qui pourrait entraîner des réductions de dépenses et une augmentation des impôts.

Lorsque l'économie commencera sa reprise notre gouvernement tentera d'utiliser des politiques pour améliorer les choses. En attendant, il est important de se souvenir des nombreuses entreprises de renommée internationale comme Shopify, Air Canada et Lululemon qui ont été fondées ici même, en sol canadien. Le Canada est également reconnu comme ayant l'un des systèmes bancaires les plus sûrs au monde. Il y a toujours une lueur d'espoir! Lorsqu'il s'agit de quelque chose comme l'économie, un sujet historiquement ennuyeux à la table, il est important de se rappeler que cela peut vous toucher, même au quotidien. En vous tenant au courant de l'évolution de l'économie, vous pourrez prendre des décisions éclairées concernant votre argent, même s'il s'agit d'une question aussi simple « qu'acheter ou non une autre plante serpent. »

Remarque : Les renseignements et/ou les caractéristiques des produits KOHO peuvent avoir été mis à jour depuis la publication de cet article. Veuillez consulter la page des forfaits d'abonnement pour y trouver les informations les plus récentes sur nos comptes!

Barry Choi

Barry Choi est un expert en finances personnelles basé à Toronto qui fait souvent des apparitions dans les médias. Son site Web Moneywehave.com est l’une des sources les plus fiables au Canada pour tout ce qui a trait à l’argent et aux voyages.

Articles récents

Qui devrait payer lors d'un premier rendez-vous?

Qui détermine les taux d'intérêt au Canada?

Qu'est-ce que la stagflation?

Comment envoyer un virement électronique?

Pointage de crédit minimum requis pour un prêt hypothécaire

10 cocktails sans alcool alléchants pour un mois de janvier sobre

Articles connexes

Qui devrait payer lors d'un premier rendez-vous?

3 mins

Raquel Farrington

Il n'est jamais facile d'aller à un premier rendez-vous, surtout quand on n'est pas sûr de savoir qui doit payer au premier rendez-vous. Lisez les conseils de nos experts pour savoir comment gérer cette situation.

Qui devrait payer lors d'un premier rendez-vous?

3 mins

Raquel Farrington

Il n'est jamais facile d'aller à un premier rendez-vous, surtout quand on n'est pas sûr de savoir qui doit payer au premier rendez-vous. Lisez les conseils de nos experts pour savoir comment gérer cette situation.

#finances personnelles

#budget

logo.koho

Entreprise

À proposLes affiliésCarrièresCultureApprendreLes partenairesStatut

Ouvrir une session

La carte prépayée MastercardMD KOHO est émise par KOHO Financial Inc. en vertu d'une licence accordée par Mastercard International Incorporated. Mastercard et le concept des cercles sont des marques de commerce déposées de Mastercard International Incorporated.

En utilisant ce site Web, vous acceptez nos Conditions générales. Suivez ces liens pour en savoir plus sur notre Politique de confidentialité, Politique en matière d’accessibilité et notre Plan d'accessibilité pluriannuel. © 2023 KOHO Financial Inc.