Lecture de 7 minutes

Y a-t-il un plafond pour les frais de découvert? Comment sont-ils déterminés?

En résumé

  • Les frais de découvert sont, en fait, des prêts très coûteux : les consommateurs peuvent dépenser un peu plus que l'argent sur leur compte moyennant des frais.

  • Le gouvernement ne limite pas les frais de découvert et compte plutôt sur les banques pour rester compétitives et se limiter elles-mêmes.

  • En établissant un budget adéquat, en faisant le tour du marché et en établissant des liens avec d'autres comptes, vous pouvez éviter les frais de découvert.

  • Il existe des produits, comme la Couverture, qui offrent une solution plus abordable à la protection contre les découverts.

Vous attendez à la caisse de l'épicerie avec un chariot rempli de provisions. Vous avez un souper plus tard et vous avez décidé de faire des folies en achetant un filet mignon. Bien sûr, c'est un peu plus que ce que vous aviez prévu de dépenser mais, hé, la pandémie s'éloigne et vous n'avez pas vu vos amis depuis des mois. La personne responsable encaisse vos courses et vous vous dirigez vers votre voiture. En déchargeant le tout à la maison, vous recevez une notification sur votre téléphone indiquant que le paiement automatisé de votre carte de crédit a été prélevé sur votre compte aujourd'hui également. Uh oh.

En vous connectant à votre application bancaire, vous constatez que vous êtes à découvert et que vous avez accumulé des frais élevés. Vous n'êtes pas seul, cher ami, dans le monde des frais de découvert. En fait, les banques ont réalisé un chiffre d’affaires record de 46 milliards de dollars en 2020 rien qu'avec les frais de découvert. C'est beaucoup d'argent. Jetons un coup d'œil à ces frais, à leur limite éventuelle et à ce que vous devez savoir d'autre. Surtout, nous allons voir quelles sont les options qui n'ont pas de frais de découvert du tout!

Que sont les frais de découvert?

Les frais de découvert sont une invention relativement récente. Lorsque les paiements sont passés de la lenteur des chèques papier à l'instantanéité des cartes, les banques ont appris qu'elles pouvaient couvrir automatiquement les achats dont le coût pouvait être légèrement supérieur à ce que le client avait sur son compte. Cela a été, et est toujours, commercialisé sous le nom de « protection contre les découverts ». En substance, une banque vous accordera le montant nécessaire pour effectuer une transaction moyennant des frais et continuera à facturer ces frais jusqu'à ce que vous remboursiez au moins le montant de votre découvert.

Lien d'inscription à KOHO

Cela semble être un service formidable, et c'est parfois le cas. Malheureusement, certains consommateurs ne savent pas qu'ils ont souscrit à cette protection ou ne réalisent pas qu'ils sont à découvert, ce qui signifie qu'ils accumulent de nombreux frais pour des achats aussi minimes qu'une tasse de café. Certaines des pratiques commerciales douteuses de ces services, combinées au manque d'information des consommateurs sur leur fonctionnement, ont conduit certains à affirmer que ces frais de découvert sont prédateurs.

Qu'est-ce qu'elles facturent?

Au Canada, les banques sont légalement autorisées à facturer des frais de découvert, qui peuvent être répartis en trois structures différentes.

La première est appelée paiement à l'utilisation. Chaque fois que vous êtes à découvert, la banque couvre la différence et vous facture des frais pour ce service. En général, la banque continuera à vous facturer des frais jusqu'à ce que votre compte ne soit plus dans le rouge, généralement chaque jour, jusqu'à une certaine limite. Disons, 200 $.

Le deuxième type est celui des frais de découvert mensuels. Dans ce cas, les banques facturent au consommateur des frais mensuels pour son inscription au programme de protection contre les découverts. Elles peuvent facturer ces frais en combinaison avec les frais de paiement par mois ou fixer un délai dans lequel vous devez rétablir votre compte ou vous exposer à des frais supplémentaires.

Enfin, certaines banques facturent des intérêts dans le cadre de leur programme de frais de découvert. La banque vous permet d'être à découvert et vous facture un taux d'intérêt fixe pour ce service. Les intérêts sont souvent calculés quotidiennement sur le montant que vous devez jusqu'à ce que votre compte redevienne positif.

En substance, les frais de découvert prennent la forme de produits de prêt plutôt onéreux. Imaginons que vous fassiez un achat de 101 $ mais que vous n'ayez que 100 $ sur votre compte bancaire. Votre banque activera votre protection contre les découverts et vous facturera des frais de 35 $ pour ce service. En fait, vous avez payé un taux annuel en pourcentage (TAP) de 12,775 % sur ces 1 $. En pratique, n'importe quel type de prêt serait moins cher que cela. Cela montre toutefois que le TAP n'est pas toujours la meilleure mesure d'un produit de prêt.

Y a-t-il un plafond pour les frais de découvert? Qui le détermine?

Le gouvernement ne limite pas les frais de découvert au niveau fédéral ou provincial et ne détermine pas leur montant, de sorte que, légalement parlant, les banques peuvent facturer ce qu'elles veulent. Les seules lois concernant les programmes de découvert concernent le moment où un consommateur peut y souscrire. L'âge de la majorité, soit 18 ou 19 ans, selon la province, est une exigence dans toutes les provinces du Canada pour souscrire à une protection contre les découverts. Ainsi, ce sont les banques et le libre marché qui déterminent le coût des frais de découvert.

Les banques décident arbitrairement du montant des frais à facturer à leurs clients. Cependant, il n'est pas dans l'intérêt des banques d'étriper leurs propres clients avec des frais de découvert si élevés qu'il est impossible de s'en sortir. La plupart des banques limitent les frais de découvert à un certain nombre de transactions par jour et/ou à un certain montant en dollars. L'une des grandes banques canadiennes, par exemple, peut facturer jusqu'à cinq fois par jour jusqu'à concurrence de 175 $.

Il est important de noter, cependant, que les frais de découvert constituent un énorme centre de profit pour les grandes banques. Elles peuvent facturer des sommes rondelettes, souvent sur des comptes appartenant à des personnes qui ne peuvent pas se permettre d'être frappées par des frais de 35 $. Cela peut sembler un peu louche et, en fait, ça l'est. Presque toutes les banques parlent de ces frais en termes de « service à la clientèle ». En réalité, les banques peuvent facturer et facturent ce qu'elles veulent pour la protection contre les découverts.

Au Canada, les frais de découvert sont en moyenne de 35 $. Par conséquent, lorsque vous cherchez une banque, tenez-en compte. Mieux encore, recherchez une banque qui ne facture pas de frais de découvert du tout.

Ouvrir un compte dans une banque qui ne facture pas du tout de frais de découvert est le meilleur moyen d'éviter les fastidieux frais de 35 $, qui peuvent s'élever à des centaines de dollars au fil du temps. KOHO est un excellent exemple ici : avec tout compte KOHO, vous ne serez jamais facturé de frais de découvert. En outre, KOHO offre d'excellentes ressources financières qui peuvent vous aider à garder l'argent liquide.

KOHO propose également un produit appelé la Couverture, qui est une solution beaucoup plus abordable à la protection de découvert conventionnelle. Pour seulement 5 $ par mois, les utilisateurs ont accès à une protection contre les découverts de 50 $ sans intérêt.

Éviter les frais de découvert

Il existe de nombreux moyens d'éviter les frais de découvert tout en veillant à ce que vous puissiez acheter ce dont vous avez besoin.

Faites le tour du marché

Il existe de nombreux types de programmes de découvert, avec des structures de frais et des coûts différents. Certains programmes facturent des frais mensuels pour des fonctions supplémentaires. D'autres ne vous facturent que lorsque le découvert se produit. Si vous trouvez que vous êtes souvent à découvert sur votre compte, vous pouvez envisager un programme qui réduit votre coût global, comme KOHO. Vous devriez cependant chercher à savoir pourquoi vous êtes à découvert.

Liez vos comptes

De nombreuses banques offrent la possibilité de lier votre compte chèques à un autre type de compte dans la même institution. Par exemple, vous pourriez être en mesure de lier votre compte chèques à une carte de crédit ou même à une marge de crédit hypothécaire. En procédant ainsi, la banque transfère le surplus des frais que vous avez engagés vers l'autre compte, ce qui vous évite d'être à découvert. Des frais supplémentaires peuvent être exigés pour ce service.

Lien d'inscription à KOHO

Utilisez une carte prépayée

Si vous n'êtes pas en mesure d'assurer la régularité de votre compte, vous pouvez envisager de passer à une carte prépayée. Il y a généralement des frais pour l'utilisation des cartes prépayées, mais ils sont relativement mineurs par rapport aux frais de découvert. KOHO a une variété de cartes prépayées disponibles. Ces cartes offrent des récompenses comme des remises sur chaque achat, des frais mensuels faibles ou nuls et un coaching financier gratuit. Le meilleur de tous, il n'y a pas de frais de découvert, jamais.

Établissez un calendrier

Il peut être difficile de gérer toutes les factures que vous devez payer chaque mois, surtout si vos revenus sont légèrement irréguliers. Comprendre à quel moment du mois vous devez payer vos factures peut vous aider à planifier. De plus, vous pouvez souvent travailler avec les sociétés de services publics, de cartes de crédit, d'hypothèques, de câble ou de téléphonie mobile pour modifier les dates d'échéance de vos factures, ce qui rend la planification encore plus facile. Décidez du calendrier qui vous convient le mieux : certains aiment répartir les paiements tout au long du mois, tandis que d'autres préfèrent les regrouper autour d'une date précise.

Comme dans toutes choses...

L'établissement d'un budget vous rendra libre. Si vous vous en tenez à un budget clair et bien élaboré, vous ne devriez pas du tout être à découvert sur votre compte. Cela peut être difficile pour les personnes qui vivent d'un chèque de paie à l'autre, qui ont des revenus fluctuants ou qui se trouvent au bas de l'échelle économique. Il n'en reste pas moins que si vous affectez efficacement l'argent de votre compte à vos dépenses, vous devriez être en bonne position pour éviter les frais de découvert.

Remarque : Les renseignements et/ou les caractéristiques des produits KOHO peuvent avoir été mis à jour depuis la publication de cet article. Veuillez consulter la page des forfaits KOHO pour y trouver les informations les plus récentes sur nos comptes!

Dan Bucherer

Dan est un coureur et un écrivain vivant dans la région de Washington, D.C., où il travaille actuellement comme directeur des communications pour une association professionnelle de services financiers.